Compléments, Rangements

Compléments, Rangements P111 Compléments, Rangements P112 Compléments, Rangements P113 Compléments, Rangements P114 Compléments, Rangements P115 Compléments, Rangements P116 Compléments, Rangements P117 Compléments, Rangements P118 Compléments, Rangements P119 Compléments, Rangements P120 Compléments, Rangements P121 Compléments, Rangements P122 Compléments, Rangements P123 Compléments, Rangements P124 Compléments, Rangements P125 Compléments, Rangements P126 Compléments, Rangements P127 Compléments, Rangements P128 Compléments, Rangements P129 Compléments, Rangements P130 Compléments, Rangements P131 Compléments, Rangements P132 Compléments, Rangements P133 Compléments, Rangements P134 Compléments, Rangements P135 Compléments, Rangements P136 Compléments, Rangements P137 Compléments, Rangements P138 Compléments, Rangements P139 Compléments, Rangements P140 Compléments, Rangements P141 Compléments, Rangements P142 Compléments, Rangements P143 Compléments, Rangements P144 Compléments, Rangements P145 Compléments, Rangements P146 Compléments, Rangements P147 Compléments, Rangements P148 Compléments, Rangements P149 Compléments, Rangements P150 Compléments, Rangements P151 Compléments, Rangements P152 Compléments, Rangements P153 Compléments, Rangements P154 Compléments, Rangements P155 Compléments, Rangements P156 Compléments, Rangements P157 Compléments, Rangements P158 Compléments, Rangements P159 Compléments, Rangements P160 Compléments, Rangements P161 Compléments, Rangements P162 Compléments, Rangements P163 Compléments, Rangements P164 Compléments, Rangements P165 Compléments, Rangements P166 Compléments, Rangements P167 Compléments, Rangements P168 Compléments, Rangements P169 Compléments, Rangements P170 Compléments, Rangements P171 Compléments, Rangements P172 Compléments, Rangements P173 Compléments, Rangements P174


Ranger, organiser, trier, décorer, séparer, nous vous proposons un ensemble de meubles complémentaires pour optimiser vos aménagements.


Aménagement, mobilier divers et rangements : mobilité ou modularité. Dans sa forme 'mixte', l'aménagement conjugue une dimension statique – au niveau des 'alvéoles' – et l'aménagement des îlots à partir de tables mobiles ou reconfigurables, afin d'adapter l'aménagement au nombre de participants et aux diverses formes de communication qui se succèdent. Les zones 'techniques' – coin cuisine etc. – restent alors, par contraste aux îlots, des structures invariantes. L'organisation du travail dans une logique de groupe et de projet implique en revanche d'intégrer les zones de communication directement à l'espace de travail. En effet, cette forme d'organisation exige des interactions différenciées et constantes. Bien que les structures et aménagements ne soient pas amenés à varier de façon significative au cours du déroulement d'un même projet, la mise en œuvre d'un aménagement permet de garder en permanence un potentiel d'optimisation à court terme. Ainsi, le principe de la géométrie variable – tel qu'on le connaît déjà comme instrument destiné à flexibiliser les modes de production – est tout aussi judicieux dans le contexte tertiaire. La seule exigence est de créer un agencement doté de la souplesse requise. Dans une logique de projet, plus spécifiquement, la souplesse est un paramètre encore plus crucial : la reconfiguration même de l'équipe peut être amenée à varier selon les phases du projet – et avec elle les compétences et les formes d'organisation internes du groupe. Ce mode de travail particulièrement polymorphe exige idéalement de disposer de tables mobiles multifonction et eux aussi d'écrans mobiles. Tout comme le principe de la conférence dynamique transforme l'espace conférence classique en atelier, le travail en groupe et la logique de projet ne s'accommodent pas des structures rigides et des contraintes hiérarchiques du 'bureau' classique. Ils ne se conçoivent qu'au sein d'un espace évolutif et polyvalent.


Le bureau mixte est un compromis entre la logique traditionnelle du département et les environnements polymorphes propices au travail en groupe. Ici, les alvéoles individuelles – ou partagées par quatre collaborateurs au plus – sont statiques et soulignent la dimension personnelle du poste de travail. En revanche, les îlots de travail en commun permettent une communication informelle et la mise en place intermittente de formes de communication et de travail dynamiques. Des tables de travail multifonction et des sièges versatiles facilitent la reconfiguration de l'espace par les participants eux-mêmes – et, partant, l'ouverture vers des modes de travail encore plus avancés. A noter : lorsqu'un espace conférence séparé est disponible, il importe que lui aussi se prête aux exigences de la dynamique d'équipe.


Les solutions de type 'mixte' sont parfaitement adéquates lorsque le contexte continue de justifier une organisation très structurée fondée sur le travail individuel – dans laquelle l'échange et la mise à contribution de l'esprit d'équipe sont cantonnés à des séquences courtes. Cette forme d'organisation constitue également une phase de transition entre la configuration 'aléolaire' de l'espace et un mode de travail polymorphe et centré sur la logique du projet. Il peut en effet s'avérer préférable de privilégier l'évolution au détriment de la révolution. Cette transition douce évitera les conflits et les déperditions. Pour faciliter le processus, on fondera alors l'ensemble du concept d'aménagement sur un système de cloisons mobiles ; elles pourront dans des phases ultérieures, être partiellement puis entièrement démontées. Mais cette approche a un coût non négligeable. A noter : contrairement à ce qui est souvent dit, la configuration mixte dans laquelle alternent des surfaces segmentées par postes de travail et des îlots de discussion et d'échange n'exige pas une surface au sol supérieure à celle des 'bureaux' traditionnels accessibles depuis un couloir central.


Les systèmes de mobilier modulaires à fixation murale et le recul en volume des documents papier suite à l'informatisation permettent de réduire l'espace dévolu à chacun. De plus, il n'est plus nécessaire d'aménager un coin détente ou une salle de conférence séparée, l'îlot central assurant un rôle multifonction qui englobe ces deux utilisations. Des surfaces vitrées entre les bureaux individuels et l'îlot de discussion favoriseront la transparence et l'interaction spontanée. Cela vaut également pour les cloisons d'un bureau à l'autre, qui gagneront à être au moins partiellement vitrées. Il suffira alors d'un coup d'œil pour savoir si le collègue concerné est dans son bureau, au téléphone ou dans une phase ne lui permettant pas de prendre un appel téléphonique. Il est cependant clair que des concepts de ce type ne fonctionnent que s'ils rencontrent l'adhésion des utilisateurs. Il faut notamment préciser les règles du jeu, afin que la transparence ne soit pas perçue comme une perte d'intimité – faute de quoi les surfaces vitrées auront tôt fait d'être occultées par des posters, des photos et des calendriers…


L'aménagement d'îlots partagés ouvre des possibilités nouvelles d'interaction et de méthodologie. La centralisation des équipements techniques – télécopieux, imprimantes etc. – ne suffit pas cependant à créer les conditions de rencontres et d'échanges informels. En effet, l'évolution même des technologies rend les collaborateurs de moins en moins dépendants de ce type d'équipements. Aussi est-il préférable de mettre l'accent sur des mécanismes relationnels plus pérennes. Cette catégorie comprend notamment le coin cuisine et détente ainsi qu'un pôle d'information, qu'il s'agisse d'une petite bibliothèque spécifique ou d'un tableau d'affichage. Lorsque des tables et des chaises invitent à la détente, la qualité et la densité des échanges augmenteront en proportion.


En parallèle, l'îlot partagé peut remplir la fonction de salle de conférence 'semi-officielle', dans laquelle la communication informelle contribue explicitement à l'amélioration des processus – ne serait-ce que par l'effet d'entraînement qu'opère cette forme de socialisation sur l'ensemble des personnes concernées. Dans un tel contexte, il est avantageux de disposer de tables individuelles combinables mobiles et multifonction : elles permettront de répondre aux impératifs fonctionnels de différents types d'activités en optimisant l'utilisation de l'espace. Cet environnement intensifie les relations à l'intérieur du groupe, renforce le sentiment d'appartenance et l'implication dans les processus, favorise la dynamique de groupe et les initiatives spontanées ; elle confirme ainsi indirectement à tous les participants que la culture d'entreprise ne tolère pas seulement le changement l'originalité, mai qu'elle les encourage. Des écrans interactifs haut de gamme complétés par des tableaux d'affichage et des paperboards constitueront un complément bienvenu dans la perspective de travaux en groupe.


Il demeure que, parallèlement à cet espace ouvert, il est nécessaire d'aménager une salle de conférence et de réunion plus confidentielle. Cela permet d'une part de réunir deux groupes en simultané, de l'autre d'éviter que des réunions qui se prolongent finissent par distraire les collègues installés dans les bureaux adjacents. Dans une telle perspective, il va de soi que les principes de la conférence dynamique sont les plus appropriés. Lorsqu'à la fois l'îlot et la salle de conférence séparés sont aménagés à partir des mêmes gammes de mobilier et incluent l'ensemble des outils de communication nécessaires, la flexibilité du dispositif est maximale. Les tables mobiles seront idéalement complétées par de petits pupitres-écritoires, les tableaux d'affichage et paperboards mentionnés plus haut, tout comme des volumes de rangement pour les rafraîchissements, les fournitures et le petit matériel. Afin de pouvoir ranger les meubles momentanément en surnombre dans un débarras de petite dimension, des tables à plateau pliant ou rabattable constituent la meilleure solution, complétée par des sièges empilables.


Le coin détente peut être aménagé à partir de la même gamme de tables et de chaises que le reste de l'espace, pour autant que ces gammes allient robustesse, facilité d'entretien, confort et manipulation facile. La standardisation s'accompagne néanmoins d'un inconvénient : le mobilier n'illustre plus la spécificité de l'îlot de communication. De petites tables rondes et une série de sièges en hauteur standard et en hauteur pupitre favorisent la communication informelle, conformément à la vocation de l'espace : ici, des tables de conférence ou de séminaire rectangulaires seraient inadéquates.


Il importe que les sièges contribuent à cette atmosphère informelle et détendue en évitant de trop souligner la dimension utilitaire du mobilier. Idéalement, l'aménagement de l'îlot exprimera, sur le plan visuel, le rôle fonctionnel différencié qu'il remplit.


Dans la zone de travail individuel, des tours de rangement mi-hautes carrées sont disposées au-dessus des points de connexion au sol que masque l'étagère du bas. Des chemins de câbles et de connecteurs courants forts/courants faibles intégrés font de ces éléments mi-hauts des points d'alimentation pour quatre postes de travail mobiles. Les étagères ouvertes sur toutes leurs faces permettent d'installer des équipements, mais également de garder à portée de main des documents.


Un système d'étagères sépare la zone de communication informelle de celle dévolue au travail en groupe. Les étagères permettent de ranger de la vaisselle, des rafraîchissements et des en-cas, mais aussi de la documentation. Si l'on utilise un système de rangement double face, les étagères sont accessibles des deux côtés et les volumes de rangement peuvent être également dotés de portes sur les deux faces. La fonction communication informelle s'exprime ici au travers d'une table haute assortie aux autres éléments du mobilier.