Les espaces de travail dits “collaboratifs” suffisent-ils à créer la collaboration entre vos salariés ?

Le 25 novembre 2019 à 11:30


Les espaces de travail dits “collaboratifs” suffisent-ils à créer la collaboration entre vos salariés ?
 

Qu’est-ce que le travail dit “collaboratif” ? Trois niveaux, peuvent y être recensés. Il y a tout d’abord les organisations et leur hiérarchie des responsabilités humaines, puis les plateformes en ligne et leur organisation virtuelle et enfin le management. Selon l’article du JDN, “Il s'agit de libérer l'entreprise d'un fonctionnement hiérarchisé. Ce style de management présuppose que l'excès de planification et de "reporting" empêche la créativité, tandis que le cloisonnement et le contrôle limitent la collaboration des salariés et les fragilisent.” (Source)
Les espaces collaboratifs se créent afin de mettre en scène et faciliter la collaboration dans les organisations, les espaces virtuels et le management. En vase-communiquant et non en vase-clos, les espaces collaboratifs sont-ils à la source du travail collaboratif ou la conséquence ? Les Tiers-lieu communément ainsi désignés pour des espaces de travail collaboratifs, sont des espaces d’expression diverses, de rencontres, d’échanges et de création de nouvelles valeurs… Leurs aménagements impactent-ils leur créativité ? Décloisonnement et flexibilité sont deux concepts fondateurs de la réussite du travail en collaboration.


Les espaces de travail dits “collaboratifs” suffisent-ils à créer la collaboration entre vos salariés ?
 

Un espace de travail décloisonné, mais comment ?

Supprimer les cloisons ne suffit pas à créer et mettre en oeuvre l’écosystème collaboratif… Il s’agit de plus que cela. Il s’agit en ouvrant les espaces de mettre en perspective les axes de travail de manière “décomplexée”. Comment cela se traduit-il ? Tout d’abord, par un autre regard sur les volumes en présence, comme facteurs de mobilité mais aussi dans un esprit d’optimisation des espaces pour plus de souplesse et de gain de place. Si la construction d’espace a été pendant longtemps raisonnée en terme de séparation et de hiérarchisation, il s’agit maintenant de les concevoir en terme d’ouverture et d’accueil. L’agenceur d’espace mettra en oeuvre une étude approfondie de cette optimisation par des études en 3D permettant aux entreprises de concevoir à l’avance la fluidité et l’utilité de ces nouveaux aménagements. Ouverture des espaces, ne signifie pas ouverture totale puis d’implanter des bureaux et chaises, l’ouverture sans raison et sans réflexion ne crée pas l’écrin de la collaboration. L’expérience des open-space sans réflexion ni management a démontré ses limites. Toute nouvelle ouverture des volumes répond à des objectifs et au métier de l’entreprise. Copier-coller des agencements sans prendre en compte l’ADN de l’entreprise pourra ralentir les résultats escomptés en terme de travail collaboratif.


Les espaces de travail dits “collaboratifs” suffisent-ils à créer la collaboration entre vos salariés ?
 

La flexibilité source de travail collaboratif

Les procédures et normes ont eu pour avantage de clarifier les modes opératoires de travail en les standardisant. L’une des conséquences après un véritable bond, l’unification des offres. Et une entreprise pour qu’elle continue à prospérer, doit proposer des nouveautés, voire au mieux des ruptures dites technologiques. Aujourd’hui, la créativité est l’un des leviers les plus puissant de performances nouvelles pour l’entreprise. Être le moteur, innover, créer des ruptures sont aujourd’hui inévitable. La flexibilité n’est rien d’autre qu’une mise en valeur de l’intelligence individuelle au service du collectif. En d’autres termes, laisser venir les idées, initiatives dans un écosystème valorisant ces compétences nourricières. Comment ? Les espaces dits collaboratifs vont tout mettre en oeuvre pour que le salarié, comme tout humain, se sente dans son “élément” et donne le meilleur de lui-même. La flexibilité va se ressentir, dans des espaces aménagés qui eux-mêmes le sont, avec la possibilité de se réunir à deux, voire trois voire plus dans des espaces connectés et ou connectables. Des espaces qui vont mettre en relation de manière physique ou virtuelle de manière quasi instantanée les salariés. Toute interférence à leur collaboration est une “faute”, tout est donc mis en oeuvre pour qu’elle soit la plus efficace possible. Ainsi des lieux d’échange en petit comité, pour échange calmes et réfléchis avec des acoustiques sophistiquées préservent d’un bruit parasite. A contrario des lieux d’expressivité orale sans gêne pour échanges et argumentation. Des lieux pour se détendre, ou encore des lieux pour s’isoler, car la solitude est source de créativité.


Les espaces de travail dits “collaboratifs” suffisent-ils à créer la collaboration entre vos salariés ?
 

“La pierre n'a point d'espoir d'être autre chose que pierre. Mais de collaborer, elle s'assemble et devient temple.” * L’assemblage des volumes va donner le sens du travail et la qualité de la collaboration entre les salariés. Sans le sens, la réflexion et le respect de la valeur de l’entreprise, l’impact des aménagements de bureau orienté collaboratif sera atténué. Le management saura trouver les points d’équilibre dans ces nouveaux espaces dédiés à la créativité et au renouvellement des modes et processus de travail entre les salariés. Alors, oui, bien sûr les espaces de travail dits collaboratifs participent activement à faire collaborer les salariés entre eux, ils en sont l’orchestre et ses multiples instruments, le manager, quand à lui, le chef d’orchestre, et la confiance instaurée dans l’entreprise sont essence.


*Antoine de Saint-Exupéry

Vous souhaitez réagir sur cet article ?


Soumettez votre commentaire à france@arch-office.fr