L'équilibre des matériaux dans l'aménagement de bureaux

Le 25 avril 2016 à 16:00


Pendant des décennies, l’aménagement de bureaux était constitué des matériaux principaux comme le bois, le métal, le verre, le textile... De nouveaux matériaux sous une double influence de technicité et d’environnement sont apparus. A tel point qu’un lieu spécial leur est dédié la Matériauthèque de la Cité du Design de Saint Etienne qui recense pas moins de 2000 matériaux aux attributs actualisés en permanence selon des critères rigoureux de performances à hauts potentiels. De ce fait, l’aménagement de bureau s’est enrichi et propose de nouvelles dimensions et perspectives.

1 -Les matériaux se technicisent :

Une recherche dans l’esthétique, le fonctionnel, les performances ou encore la connectivité qui amène les architectes, ingénieurs, industriels... à trouver de nouvelles utilisations. Parmi les matériaux dits de construction et de base d’édification d’un espace de travail, il existe un matériau nommé « Litracon ». Il s’agit d’un matériau mis au point dans les années 2010 par un architecte Hongrois dont la caractéristique est de laisser passer la lumière permettant un jeu d’ombres voire de couleurs. Un système de fibres optiques à l’intérieur de la matière permet ce tour de force tout en maintenant une solidité égale voire supérieure au béton. Une invention qui laisse le pouvoir à l’imagination d’aménagement de bureau tout en relief et perspectives.


Une autre approche de l’impact de la lumière avec le verre intelligent à base de cristaux liquides qui permet de passer grâce à une télécommande d’un verre transparent à un verre foncé permettant soit de permettre une isolation visuelle d’un bureau, d’une salle de travail, d’un espace de détente mais aussi une protection solaire permettant ainsi la réduction des effets de chaleur notamment en été permettant une réduction de l’utilisation de la climatisation...une manière fluide et dynamique de redessiner un bureau, un open-space...Mais aussi comme dans la série « les experts » de visualiser des projections sur verre...


référence des verres intelligents

2 – Les matériaux se biomimétisent :

« Processus d'innovation qui s'inspire du vivant pour tirer parti des solutions et inventions produites par la nature » Wikipédia. Une dynamique qui en parallèle de la première trouve des solutions innovantes mais dans, avec et en respectant le cycle vertueux de la réutilisation ou comme le cite Elisabeth Laville dans son livre « L’entreprise verte » (2ème édition) : « les quatre axes du capitalisme naturel » issu de trois chercheurs « Natural Capitalism ».


Entreprise Betr-Block

Ce sont par exemples les nouvelles fibres végétales comme le lin ou le chanvre. Les matériaux éco-conçus sont principalement issus de matières premières secondaires ; c’est-à-dire issues des co-produits de fabrication ou de fin de vie des déchets. Ils apportent de nouvelles solutions pour la valorisation globale de la matière. Elles sont au cœur de l’économie circulaire. Par exemple, BetRBlock, la brique de papier. Elle est fabriquée à base de ciment et de cellulose provenant de papier et carton recyclé. Elle possède de nombreuses caractéristiques comme celle d’être un excellent isolant acoustique, mais d’être résistante aux moisissures et au feu. Chaque brique ne pèse que 8 kg chacune, elles peuvent remplacer avantageusement murs ou charpentes.



Entreprise Betr-Block Entreprise Betr-Block

Une expérience que l’on pourrait qualifier d’ « éco-morphique » celle de Gavin Munro, un designer qui fait pousser plus de 400 tables et chaises dans un « jardin » suivant la technique de découpe et de maîtrise des Bonzaïs


Les cartes ainsi rebattues apportent de nouvelles utilisations des matériaux et de leurs finalités dans l’aménagement des espaces de travail. Cependant, ce « foisonnement » peut il s’organiser dans les bureaux, open-space en leur donnant un sens, une orientation, un rythme, une nouvelle énergie ?

3 –Les matériaux s’équilibrent :

Depuis un peu plus d’une décennie est rentré dans notre vocabulaire un terme venu d’Orient : « le Feng Shui » (littéralement « eau » et « vent ») signifiant le visible et l’invisible. Un art chinois ancestral qui a pour but d’étudier l’équilibre de l’occupation d’un espace tant dans sa forme que par son fond. En 2007, Michel Roux, professeur d’université proposait d’introduire par analogisme, l’Art des 5 éléments du Feng Shui (Feu, Terre, Bois, Eau, Métal) dans le monde de l’entreprise par le biais du Management. (« Manager avec la théorie des 5 éléments » éditions Dunod, 2007) Aujourd’hui « occidentalisé », cet « art de vivre » permet une lecture plus aisée et une application possible dans nos espaces de vie, de travail :


Les éléments du feu sont bien sûr le feu, mais toutes sources de chaleur de l’espace tant électrique, radiant et autres matériaux réchauffant. (Matériaux organiques comme les fourrures par exemple)

Les éléments de la terre (les matériaux dits minéraux). Ce sont les roches, les céramiques, porcelaines, pierres naturelles, plâtres...

Les éléments du métal (les matériaux métalliques et leurs alliages) Fer, acier, aluminium, cuivre, bronze, fonte, etc. réfléchissent de la lumière, du mat à la brillance, leurs déclinaisons va inspirer les ambiances.

Les éléments de l’eau sont l’eau en tant que tel par des présences de fontaines, bassins...mais aussi dans la symbolique les matériaux des miroirs et des verres sous toutes leurs formes.

Les éléments du bois (les matériaux organiques) sont principalement de sources végétales (lin, chanvre, caoutchouc, papier, coton...) ou synthétique (matière plastique...)


Un respect des équilibres Feng Shui des matériaux apporte stabilité et bien-être. A cela s’ajoute les orientations, les couleurs, les formes... Tout un art dans l’aménagement d’un bureau équilibré et harmonieux, dont les professionnels de l’aménagement des espaces de travail s’inspirent voire plus...


Vous souhaitez réagir sur cet article ?


Soumettez votre commentaire à france@arch-office.fr