Au bureau : un travail sans risque ?

Le 01 aout 2012 à 11:00


Avec le développement des nouvelles technologies d'information, le travail de bureau s'est généralisé. La sédentarité, le travail sur écran et la polyvalence sont quelques éléments qui le caractérisent et peuvent présenter des risques pour votre santé ou celle de vos collaborateurs.
Les risques professionnels n'ont pas disparu avec le développement de travail de bureau dans les activités de service. Ils ont seulement changé de visage : moins d'accidents survenant brutalement, plus de maladies professionnelles (notamment de TMS), moins de risques physiques (bien qu'ils existent encore), plus de risques psychosociaux.


Anticiper les risques au bureau : une obligation
Responsable de la santé et de la sécurité de leurs salariés, les employeurs doivent intégrer les activités de bureau dans leur politique de prévention et évaluer les risques qui y sont associés. Il s'agit, en associant les salariés, de rechercher ce qui peut créer des risques concernant :


  • la tâche elle-même (monotonie, répétitivité, interruptions fréquentes, contacts téléphoniques tendus avec la clientèle, par exemple…),
  • l'aménagement des locaux et des postes (éclairage insuffisant, rallonges à terre, sols glissants, manque de rangements, équipement informatique inadapté…),
  • l'environnement de travail (nuisances sonores, environnement de travail très concurrentiel…),
  • l'organisation et les conditions de travail (surcharge de travail, manque d'information sur le travail à effectuer…)
Dans le cas où des activités de nettoyage ou de maintenance font intervenir des salariés de prestataires extérieurs dans les bureaux de l'entreprise utilisatrice, une anticipation commune des risques doit également prendre place avant le début des travaux et donner lieu à l'établissement d'un plan de prévention.


En fonction des résultats de cette évaluation, des mesures de prévention adaptées doivent être mises en place.


Des bureaux bien conçus
Locaux encombrés, open space bruyants, installations électriques défectueuses… La conception des locaux et leur aménagement participent à la santé et la sécurité des salariés en facilitant, par exemple, l'accès et la circulation, les communications entre les salariés, la répartition de l'espace ou encore la gestion de l'éclairage, des ambiances thermiques ou sonores. L'expérience montre que les conceptions réussies de bureaux intègrent l'avis des personnels concernés le plus en amont possible.


Travail sur écran
L'ordinateur est maintenant présent dans tous les bureaux, sur tous les postes de travail. Le travail sur écran quand il est régulier, n'est pas anodin. Des mesures prenant en compte les risques liés à la sédentarité, aux postures physiques mais aussi à l'activité visuelle ou mentale qu'il implique peuvent être adoptées pour prévenir l'apparition de troubles.


Stress au bureau ?
Surcharge de travail, difficultés à se concentrer, relations tendues, demandes contradictoires… Le travail de bureau peut être générateur de stress quand le salarié ne dispose pas des moyens suffisants pour répondre aux exigences liées à son activité. Il est nécessaire d'identifier les facteurs de stress au bureau afin de mieux les prévenir.


Ainsi un aménagement de bureau réfléchi en amont et préparé pour les challenges futurs, en prenant en compte les paramètres individuels à chaque métier et entreprise, permettra d'anticiper les nouvelles méthodes de travail et leur contraintes afin de placer vos salariés dans les conditions les plus stimulantes possibles.

Vous souhaitez réagir sur cet article ?


Soumettez votre commentaire à france@arch-office.fr